VivaTech 2017 : on y était !

Le salon VivaTech 2017 a eu lieu à Paris les 15, 16 et 17 juin derniers. Cette grand-messe de l’innovation a rassemblé poids lourds tous secteurs, investisseurs curieux et startups florissantes dans une optique de partage des savoirs et de collaboration. Cette année, 50 000 visiteurs ont répondu présent et Back Market y était !
Petite revue de détails pour ceux qui bullaient en terrasse en jouant à The Floor is Lava sur leur iPhone.

L’Intelligence artificielle, la nouvelle frontière

Sans surprise, l’Intelligence Artificielle (IA) était sur toutes les lèvres. Terminator nous avait prévenus, Matrix avait enfoncé le clou et après ça, on vous avoue que chez Back Market, on s’est mis à préparer le sujet consciencieusement. La bataille de la data (non, ce n’est pas une date clef de la Seconde Guerre mondiale) est confirmée et perso, on est déjà en ordre de marche pour surfer sur cette vague.

L’Intelligence artificielle se manifestait concrètement par la présence de robots humanoïdes sur le salon (à l’accueil ou sur certains stands) avec notamment Nao, Pepper, ou encore RoboThespian.

Mais ce secteur brille aussi par son caractère protéiforme : de nombreuses applications sont d’ores et déjà identifiées. On retiendra par exemple le suivi des maladies chroniques à distance que propose la startup Biomouv hébergée par Orange. Sur votre smartphone ou votre tablette, Biomouv vous permet d’accéder à des outils de suivi et de rééducation personnalisés qui s’adaptent en temps réel à vos données personnelles.

De manière plus conceptuelle, c’est le cabinet Mc Kinsey qui est rentré dans le dur avec une conférence fouillée, documentée et argumentée sur le sujet (l’une des plus intéressantes à nos yeux, même si l’ensemble des intervenants était de qualité). Selon leurs études, ce ne sont pas moins de 20 à 30 milliards de $ qui ont été investis en 2016, un chiffre en croissance exponentielle ces dernières années.

Sans surprise, les secteurs les plus en avance dans le domaine sont la finance, les nouvelles technologies, les télécommunications.

Un point encourageant à noter: selon Mc Kinsey, cette mutation serait moins destructrice d’emplois que prévu, avec seulement 10% des postes directement supprimés à terme.

Le Président te parle

L’autre rendez-vous marquant du salon était bien sûr l’allocution de notre nouveau président. Très attendu sur le sujet des nouvelles technologies, il s’était positionné en faveur d’un soutien actif au secteur dès son passage à Bercy (le ministère, pas la salle de concert). Aujourd’hui, il s’engage carrément en faveur d’une startup nation.

Dans une ferveur semblable à Bercy (la salle de concert, pas le ministère) il a redit sa volonté d’inciter à l’innovation, au décloisonnement recherche/entreprises, à la simplification du financement des startups.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply