télétravail confinement

Un jour à la maison avec Back Market

Alors, comment ça se passe pour vous, le confinement ? Au bout de deux semaines, on peut dire qu’il y a deux groupes : ceux qui commencent à s’habituer et qui trouvent que « finalement ce n’est pas si mal », et ceux qui commencent à avoir un mauvais pressentiment et à penser qu’on va nous coller une quarantaine jusqu’à l’été au train où vont les choses.

En tout cas, partager nos luttes nous permet de ne pas nous sentir trop seuls, que l’on soit désespéré face à ses enfants, que l’on ait envie d’assassiner son voisin, ou l’on décide de se venger du désordre de ses colocataires en faisant des donations par le balcon aux gens qui passent dans la rue… Ne nous désespérons pas : nous vous invitons à suivre la routine façon Back Market. 

6h45 : Le réveil sonne

Bon OOOOK, pas si tôt. Je ne vais pas me la péter. D’accord, ma smartwatch vibre à cette heure-là, mais la vérité est que j’ouvre plutôt l’œil vers l8 heures… Oui, je sais qu’il est préférable de conserver notre ancienne routine et de nous coucher et de nous lever aux heures habituelles. D’un autre côté, et c’est un avantage du confinement, je dirais que grappiller quelques petites minutes de sommeil en plus ne fait de mal à personne, pas vrai ?

8h30 : Un super-méga-café en un clin d’œil

Ne plus pouvoir savourer un bon petit déjeuner le vendredi dans la rue ou ne plus pouvoir aller à pied au travail tandis que flotte dans l’air ce parfum de café et de pain grillé si typique de chez nous … ça nous manque. Par chance, je peux dire que ma cafetière reconditionnée à la maison n’a rien à envier à l’expresso de mon bar.

9h00 : Au boulot

Côte boulot, j’ai eu un peu de mal, mais mes colocataires ont enfin compris que mon coin de télétravail est sacré en cette période. Le secret pour les tenir à distance ? Facile, j’ai ma petite table super-bien ordonnée avec mon ordinateur portable, ma souris, mon clavier et un écran qui me permet de me concentrer sans les voir même si elles se promènent dans le salon. Quoique, je crois que ce qui a vraiment marché, c’est la barrière anti-gêne que je me suis fabriqué avec un rouleau de papier toilette.

télétravail

12h30 : Check point spécial Mamie

En ce qui me concerne, j’ai zappé le hashtag #toiletpaper ou les challenges qui se la pètent sur Instagram : mon challenge de cette quarantaine, c’est d’avoir appris à ma grand-mère à passer un appel vidéo. Avec ses quatre-vingts et quelques années au compteur (ne t’inquiète pas Mamie, tu ne les fais pas, mais de toute façon on ne dira pas ton âge…), elle a de quoi être fière de son exploit. Bref, au bout d’une heure d’instructions par téléphone, elle maîtrise, et maintenant nous faisons un contrôle de routine pendant ma pause de midi. La brave femme se donne même la peine de se maquiller et de se coiffer avant d’allumer la tablette qu’elle a reçue juste à temps pour ne pas se retrouver totalement isolée pendant le confinement.

14h30 : Masterchef in-dah-house

Je serai honnête, lorsque mes colocs m’ont proposé d’investir dans un Thermomix, je leur ai dit que j’étais encore vraiment très loin de la retraite. J’aurais mieux fait de me taire, au vu de tout ce que j’ai dévoré grâce à lui : des madeleines au chocolat, des lasagnes, des milk-shakes aux Oréos, des tartes red velvet, et encore heureux que nous n’allions au supermarché que tous les 10 jours, sinon d’ici le mois de mai j’aurai explosé.

 

18:30 Fini le taf : place à une bonne suée !

Cela dit, on ne peut pas vivre seulement de télétravail. Il est important de se fixer un horaire de travail et de fermer la boutique. Sinon, les jours passent, on ne se bouge pas et on ne se repose pas l’esprit, alors que c’est indispensable. Pour le moment, on a deux options à la maison : une bonne suée avec la Wii, histoire de se secouer un peu la carcasse, ou transpirer à grosse gouttes sur le championnat de l’appart sur la PS4.

20h30 : Petites mousses en terrasse avec les amis

Nous nous plaignons parfois, mais vous vous imaginez la même situation à l’époque d’avant l’Internet ? Nous aurions été sans doute beaucoup plus productifs (un bon point en faveur de l’ère du Pléistocène). Mais d’un autre côté, nous n’aurions pas pu organiser les apéros et les rendez-vous afterwork que l’on voit fleurir en cette période. A vos iPhone !

22h30 : Le maître des lieux

On pourra plus tard raconter que dans mon appart, pendant la quarantaine, nous avons monté une vraie salle de ciné : avec du pop-corn maison comme autrefois, fait à la casserole (pour le moment, nous n’en avons cramé qu’une seule…) et le nouveau maître des lieux, ou plus exactement le maître des lieux reconditionné : j’ai nommé le projecteur, qui nous permet de visionner des classiques du ciné mais aussi les vidéos bien nulles de Youtube à une échelle de 400:1. Oh yeah. Je vous laisse, le film commence.

Si le plan de survie au confinement de Back Market vous a plu, voici nos méga-promos spéciales quarantaine, avec une large gamme d’appareils reconditionnés :

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.