Comment produire un smartphone extrêmement compliqué à reconditionner : l’exemple éloquent du Samsung Galaxy S6 Edge.

Avant tout, autorisez moi deux points de préambule :

  • Rendons à César ce qui est à iFixit.com : le billet qui suit est librement inspiré de cet excellent wiki dédié à la réparation des appareils électroniques. Malheureusement, leur article sur le Galaxy S6 Edge est uniquement disponible dans la langue de Shakespeare. Du coup, pour ne pas en priver nos compatriotes, on a décidé d’en faire un ersatz dans celle de Molière.
  • Je vous promets, Back Market n’a pas d’action chez Apple. Certes, ces derniers jours, entre le MRPS et nos articles de blog, on n’a pas été super tendres avec Samsung. Mais rassurez vous : on aura plein de choses à raconter au moment de la sortie de l’iPhone 7 🙂

Voilà, c’est dit. Passons maintenant aux choses sérieuses.

Pour chaque nouveau modèle de smartphone, le site iFixit opère un démontage minutieux de l’appareil, afin d’évaluer son indice de “réparabilité” (1 = très complexe à réparer ; 10 = hyper facile à réparer). A l’issu de ce process, le Samsung Galaxy S6 Edge a obtenu une note de 3/10. Inutile de vous préciser que c’est relativement piteux. Au passage, c’est 2 points de moins que pour le précédent modèle (le Samsung Galaxy S5), et 5 de moins que pour le S4. Cette belle performance mérite assurément une petite data-visualization :

image

Voici les trois principaux éléments qui font du nouveau modèle de la marque coréenne un véritable défi lancé à nos amis reconditionneurs.

1. Pour rendre ton Samsung Galaxy S6 Edge extrêmement compliqué à reconditionner, tu le scelleras à grand renfort de glue

Fini le temps de la coque amovible ! Désormais, le Galaxy S6 est complètement hermétique, la coque étant littéralement collée au reste de l’appareil (des vis, s’eût été trop pratique). Il suffit de voir cette photo d’iFixit pour se rendre compte à quel point ça rend la moindre intervention d’un réparateur hyper complexe.

image

Pour ceux qui se demandent quel est cet objet bleu insolite, calé dans la main droite du type sur la photo : c’est une ventouse géante. En toute simplicité.

2. Pour rendre ton Samsung Galaxy S6 Edge extrêmement compliqué à reconditionner, tu rendras l’accès à la batterie très, très… très difficile

On le sait : le remplacement de la batterie est un des éléments les plus récurrents du reconditionnement de smartphones. Ô âge d’or ! dans le cas du Galaxy S5, il suffisait de glisser un bout d’index pour retirer la précédente batterie, et y substituer une neuve. Mais Samsung a décidé de pimenter un peu  le process pour son nouveau modèle :

– une fois la coque

décollée 

du téléphone, il faut encore dévisser un cadre intermédiaire…

– et retirer (avec précaution) la carte mère du smartphone, sous laquelle est cachée la précieuse batterie.

Voyez plutôt :

image
image

 

« Peu confortable, mais c’est pas grave, j’aime le challenge », murmure probablement à ce moment notre ami reconditionneur, fan de NTM.

3. Pour rendre ton Samsung Galaxy S6 Edge extrêmement compliqué à reconditionner, tu en incurveras l’écran. Tout simplement

Oui, oui, on sait : ce rebord incurvé, c’est justement la

raison d’être

du modèle « edge ». Chez Back Market, on se demande d’ailleurs encore la raison d’être de cette raison d’être… mais dans le fond, ce n’est pas notre affaire. Concentrons nous sur la question du reconditionné : car si l’on en croit nos amis d’iFixit, cet écran révolutionnaire rend la vie du réparateur encore un poil plus compliquée.

En effet ce type d’écran courbé est infiniment plus difficile à produire… et donc beaucoup, beaucoup plus cher qu’un écran « plat ». Les experts s’accordent ainsi à dire que l’écran du Galaxy S6 Edge coûte aux alentours de $25 contre $3 pour un écran classique. Hop, on fait rapidement le calcul : ça fait $19 automatiquement répercutés sur le prix du produit réparé (soit environ 15% du prix moyen d’un Samsung Galaxy s5 reconditionné).

Bref, voilà trois principales raisons, parmi pas mal d’autres, pour lesquelles on a l’impression que Samsung n’a pas beaucoup pensé à nos amis reconditionneurs en produisant son Galaxy S6 Edge… ou au contraire : peut-être y ont-ils pensé énormément ? Allez, j’arrête ici mon billet, avant de sombrer tout à fait dans la théorie du complot !

Je me courbe, tel un smartphone révolutionnaire, pour vous saluer bien bas,

Vianney

PS : pour accéder à l’intégralité du “Tear Down” d’iFixit, cliquez ici.

PPS : nos reconditionneurs étant des types talentueux, ils parviennent à remettre malgré tout ce type de produit à neuf. Donc si vous souhaitez adopter un Samsung Galaxy S6 reconditionné, vous savez où cliquer 😉

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply