entassement objets électroniques

Quelles sont les conséquences de l’entassement des objets électroniques chez soi ?

En France, chaque foyer compte à domicile près d’une centaine d’équipements électriques et électroniques que l’on utilise plus ou moins. Bien que ces équipements soient devenus pour certains indispensables dans notre quotidien, nous avons tendance à nous retrouver entourés de trucs pas forcément utiles que l’on finit par entasser au fil des années.

Qui n’a pas gardé chez soi un vestige de son walkman préféré ou encore un vieux tamagotchi en se disant qu’il fera probablement le bonheur d’un futur enfant ? Nous développons tous une forme de syllogomanie (nous cumulons des objets par attachement) et par ce comportement, nous contribuons à mettre la planète en danger. Pourquoi ? On vous explique dans cet article.

La face cachée des objets

Si vous pensez ne posséder qu’une trentaine d’équipements électriques ou électroniques, vous êtes bien loin du compte. En réalité, vous en possédez, pour la plupart d’entre vous, presqu’une centaine et bon nombre d’entre eux ne vous servent que très peu, voire strictement à rien. Évidemment, la technologie dans son ensemble nous fait gagner du temps et facilite grandement notre quotidien mais au gré des nouvelles avancées et de la course frénétique à laquelle se livrent les différents fabricants, nous nous laissons facilement tenter par un écran de télévision plus grand, un nouveau téléphone plus performant, ou encore un pc plus compact.

Nous consommons de plus en plus : du réfrigérateur aux machines à laver, en passant par les luminaires, les outils, les jeux et bien d’autres. Cette consommation effervescente s’explique entre autres par l’obsolescence programmée : si à l’époque de nos grands-parents la plupart des objets que nous achetions étaient prévus pour résister dans le temps, aujourd’hui une grande majorité d’industriels font en sorte que la durée de vie de nos appareils n’excède pas 8 ans en moyenne pour nous inciter à acheter davantage. Et bien sûr, l’effet de mode contribue largement aux achats compulsifs. Cette surenchère technologique a pour conséquence de raccourcir les cycles de sortie de nouveaux appareils.

Au total, tous ces objets accumulés dans un foyer représentent 2.5 tonnes. Hé oui, tant que ça ! C’est le poids d’un éléphant de forêt d’Afrique. Mais là où ça devient complètement dingue, c’est quand on se met à compter le poids caché de tous ces équipements. Parce que si l’on prend en compte toutes les étapes de leur fabrication, on atteint près de 45 tonnes de matières premières extraites, exploitées et transportées ! 

Pour illustrer plus simplement cet état de fait, prenons l’exemple de nos smartphones. Avant d’arriver entre nos mains, il faudra, pour leur fabrication, compter 500 à 1000 composants. Il faut pour cela extraire des tonnes de terre et de roches pour parvenir à trouver quelques grammes de minerais : certains très complexes comme le tantale, le plomb, le mercure, le béryllium, etc. Toutes ces matières représentent un danger sans précédent pour notre environnement si elles ne sont pas correctement manipulées ou recyclées. Si vous souhaitez en savoir davantage sur l’impact environnemental que génèrent nos smartphones, cet article vous en dira plus.

Plus les équipements sont lourds et complexes, plus ils nécessitent de métaux rares comme l’indium par exemple, qui est indispensable aux écrans plats. Autre exemple flagrant : le frigo. Cet équipement fait aujourd’hui partie des équipements incontournables de nos cuisines et on ne se pose pas forcément la question de savoir comment il est conçu. Sachez que pour le fabriquer, il faut 31 fois son poids en matières premières !

Ainsi, suivant les biens, la phase de fabrication se révèle donc plus énergivore que celle d’utilisation puisque plus nos objets sont modernisés, dématérialisés et miniaturisés, plus ils nécessitent de matière et de composants. Résultat : l’impact environnemental est alourdi. 

On se rend bien compte ici des dégâts sur l’environnement, mais il faut également songer aux dégâts humains, puisque ce sont bien souvent des enfants exploités qui se chargent d’extraire les minerais…

Petits équipements, énorme impact environnemental

Chaque étape de vie des équipements, depuis l’extraction des matières premières nécessaires à leur fabrication jusqu’à leur élimination lorsqu’ils arrivent en fin de vie génère des émissions de CO2. Il s’agit du poids carbone.

Nous évoquions précédemment le fait que nos équipements représentaient un poids total de 45 tonnes en prenant en compte le poids des matières premières nécessaires à leur production. Ces 45 tonnes représentent une émission de 6 tonnes de CO2, ce que l’on peut illustrer par 6 allers-retours Paris-New York.

L’autre facteur important à prendre en compte dans l’émission des gaz à effet de serre des équipements est leur lieu de fabrication puisque leur transport représente l’une des plus lourdes étapes dans le processus de distribution. Et bien souvent, les composants utilisés dans la fabrication des objets électroniques proviennent de Chine ou de Corée (où l’électricité provient principalement du charbon par ailleurs), leur transport se fait donc majoritairement par avion, lui-même gros producteur de CO2.

Consommer plus responsable pour peser moins lourd dans la balance 

Vous l’aurez compris, il est fondamental que chacun parvienne à adopter un comportement plus responsable pour parvenir à limiter les dégâts. Voici donc les six commandements du consommateur responsable :

1. Se poser les bonnes questions

Avant d’envisager n’importe quel achat, pesez le pour et le contre en vous posant simplement cette question : est-ce seulement une envie ou en ai-je réellement besoin ? Pour aller plus loin, l’achat que vous comptez faire va-t-il flatter votre égo et votre image sociale ou va- t-il vous être réellement nécessaire ?

2. Identifier raisonnablement ses besoins

S’il apparait que votre futur achat vous sera véritablement utile dans votre quotidien, soyez attentif à vos besoins sans les surdimensionner. Par exemple, si cet achat concerne un nouveau réfrigérateur et que vous êtes seul ou en couple, avez-vous vraiment besoin de ce frigo colossal à double porte et distributeur de glace pilée. Pensez plutôt au fait qu’il va consommer beaucoup d’énergie inutilement.

3. Acheter durablement

Dans la mesure du possible, prenez le temps de trouver des informations essentielles sur l’impact environnemental de l’équipement ou l’objet que vous convoitez avant de dégainer trop rapidement votre carte de crédit.

Pour les appareils d’électroménager entre autres, l’Écolabel européen aide à rapidement comparer les différents appareils grâce aux étiquettes de diagnostic de consommation. Classé de A +++ à D, si vous avez le budget nécessaire, orientez-vous davantage vers un A +++ qui consommera 20 à 50 % d’énergie en moins qu’un appareil A +.

Vous pouvez également réduire votre impact en achetant des produits reconditionnés, des appareils remis à neuf par des professionnels certifiés.

4. Éviter de renouveler trop souvent

Entre les effets de mode, les publicités et les offres commerciales et promotionnelles qui rivalisent de génie pour nous inciter à acheter de nouveaux équipements plus performants, plus design, etc. nous succombons à la tentation et ne faisons que contribuer à alourdir l’empreinte carbone inutilement.

5. Augmenter la durée de vie des produits

Depuis notre plus jeune âge, on nous apprend à prendre soin de nos affaires. Pour faire durer cette excellente habitude, il nous appartient d’entretenir correctement nos biens en commençant par respecter leurs conditions normales d’utilisation, en investissant dans des protections pour éviter d’avoir à renouveler nos équipements (notamment les smartphones), les faire réparer en cas de panne lorsque cela est possible plutôt que de les remplacer ou encore leur offrir une seconde vie en les donnant ou les revendant. 

N’oubliez pas que chez Back Market, nous rachetons vos appareils pour les reconditionner et les revendre. Si vous voulez des astuces pour vous aider à faire durer vos appareils électroniques, c’est par ici.

6. Recycler

Plutôt que de vouloir absolument entasser inutilement au fond des tiroirs ou du garage vos équipements qui se révèlent véritablement HS, recyclez-les. Ça permettra, notamment pour les objets électriques et électroniques comme votre smartphone, de produire de la matière pour la fabrication de nouveaux appareils tout en épargnant les ressources naturelles. Les équipements non traités polluent les sols de façon durable, nuisent à la biodiversité et ont un impact nocif sur la santé des êtres vivants. Si vous vous demandez pourquoi recycler votre smartphone est important, lisez cet article.

Nos choix de consommation ont une influence qui affecte sensiblement la préservation de notre planète. Si l’on veut éviter l’épuisement des ressources fossiles, minérales et énergétiques, on a pas vraiment le choix : il faut changer notre rythme de consommation et consommer autrement. Il nous appartient donc de nous questionner avant, pendant et après l’achat pour peser décemment ses besoins avant que ceux-ci ne finissent par peser trop lourd dans la balance.  

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.