L'impact environnemental des smartphones

Quel est l’impact environnemental des smartphones ?

Vous êtes-vous jamais demandé comment est fabriqué votre smartphone ? C’est un objet de notre quotidien, mais nous sommes pourtant peu nombreux à connaître les revers de leur production. Et croyez-moi, celle-ci réserve bien des surprises.

L’impact environnemental des smartphones, étape par étape

Les matières premières

Tout commence dans une contrée lointaine de la République démocratique du Congo, ou dans un autre pays similaire. Moyennant une paie de misère, voire parfois sans aucun salaire, des mineurs extraient les minéraux et les métaux nécessaires à la fabrication des smartphones. Outre le fléau de l’exploitation humaine, cette activité minière génère des quantités phénoménales de déchets toxiques et affecte gravement l’équilibre écologique de la région.

La production

La fabrication des smartphones est un processus extrêmement énergivore. Leur utilisation au quotidien est peut-être éco-énergétique, mais leur production est elle loin de l’être. Un rapport récent de Greenpeace calculait que la quantité d’énergie qui a été consommée pour fabriquer les smartphones depuis leurs tous débuts équivaut approximativement à la consommation annuelle de l’Inde toute entière, soit un pays où réside un cinquième de la population mondiale !

L’expédition

A tout cela s’ajoutent les coûts d’expédition de tous ces superbes smartphones flambants neufs jusqu’aux magasins qui vous les proposent. Apple, par exemple, fabrique la plupart de ses produits en Chine. Ce choix implique une gigantesque opération logistique pour que tous les produits arrivent dans les enseignes Apple le jour du lancement. Concrètement, ce sont des avions entiers chargés d’iPhones qui décollent vers les multiples pays acheteurs, leur cargaison étant ensuite acheminée par la route.
 L’empreinte carbone est considérable, et cet exemple ne concerne qu’une seule entreprise.

Les déchets

Le plus grand problème est sans doute celui des déchets. De toutes les technologies, celle des smartphones est celle qui a la durée de vie la plus courte. Une fois en fin de cycle, les smartphones sont mis au rebut. Non pas qu’ils cessent de fonctionner (si l’on excepte le problème des écrans cassés) : tout simplement, nous nous en lassons, ou la batterie ne se recharge plus, ou la société de consommation nous a conditionnés à désirer une nouvelle version plus clinquante. Une poignée de nouvelles options, une optique photo de meilleure qualité… ou toute autre fonctionnalité inventée par les constructeurs pour aiguiser notre intérêt, tout est bon pour convoiter un nouveau modèle.

Les smartphones reconditionnés, une solution pour réduire l’impact environnemental de la tech

Comment pouvons-nous agir ?

Il existe pourtant une solution, même si ce n’est pas celle qui va vous plaire le plus. Le remède est de moins se laisser tenter par les nouveautés, de conserver nos téléphones un peu plus longtemps et de cesser de consommer à tout-va. Ça implique par exemple de prendre soin de la batterie de son téléphone, ou de le protéger du sable, de l’eau et du froid

A l’heure où la planète commence à s’orienter vers plus de lenteur dans la consommation, vers une production et une alimentation de proximité, vers la réduction du plastique à usage unique et la protection de la faune en danger, n’est-il pas temps de remettre en question nos habitudes concernant nos smartphones ?

Les déchets

L’avantage le plus évident est que les smartphones recyclés et reconditionnés n’iront plus encombrer les décharges. Les smartphones mis au rebut se décomposent lentement pendant des siècles, occupent un espace considérable et leurs composants toxiques polluent l’environnement. Pris individuellement, les smartphones en tant qu’objets ont une taille négligeable, mais collectivement leur impact est énorme.

Cycle de vie d'un smartphone

La production

Les smartphones reconditionnés réduisent aussi drastiquement les coûts de production, puisque seuls les composants nécessaires sont changés. Il est possible de réutiliser les composants en bon état provenant de smartphones mis au rebut. Les composants neufs ne sont fabriqués que s’ils sont indispensables.

Les matières premières

Ce sont en général les parties décoratives du smartphone qui sont jetées, tandis que les composants tels que la carte-mère, la batterie, les microphones, etc., sont récupérés. Or, ce sont ces composants qui sont les plus coûteux en termes d’énergie et de matières premières.

Les métaux précieux nécessaires à la fabrication peuvent être récupérés. Ils sont soit conservés tels quels dans le smartphone reconditionné, soit prélevés pour être réutilisés à d’autre fins.

recyclage smartphone

L’expédition

Les smartphones reconditionnés évitent la logistique de masse, car ils sont souvent retraités localement ou vendus individuellement en ligne. Finis les longs courriers et les semi-remorques réservés uniquement au transport de smartphones. Certes, les appareils reconditionnés doivent tout de même pouvoir être envoyés à leurs destinataires, mais leurs parcours est en général bien moins long.

Les économies

Même si cet aspect n’a pas de lien avec la protection de l’environnement, il mérite clairement d’être mentionné. Les smartphones reconditionnés vous font faire des économies. En achetant un téléphone reconditionné, vous aurez la satisfaction d’avoir fait un geste pour l’environnement et votre portefeuille vous en sera aussi reconnaissant.

Si vous avez chez vous un téléphone que vous n’utilisez plus, et nous sommes nombreux à en avoir un quelque part traînant au fond d’un tiroir, déposez-le dans un point de recyclage ou revendez-le. Vous avez la possibilité de revendre votre ancien smartphone lors de l’achat d’un produit reconditionné sur Back Market.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.