« Productivité » : un mot vide sur une planète vide

A quelques jours du sommet de l’ONU sur le climat, des jeunes, des ONG et des entreprises se son mobilisées partout dans le monde pour faire un petit point sur nos priorités, soutenues au passage par le dernier rapport du GIEC sur les océans. C’est devenu indiscutable : il est grand temps d’agir et d’appeler les gouvernements et les acteurs économiques à faire de même. C’est dans cette optique que Back Market s’est joint à cette joyeuse parade de pancartes le vendredi 20 septembre 2019.

« Tous mobilisés pour le climat »

48%

des français pensent que le climat change et que les activités humaines sont les principales responsables.

70%

pensent que le changement climatique aura un impact sur leur vie.

58%

pensent qu’il est encore temps d’éviter les pires conséquences, si on met en place des mesures radicales suffisamment vite.

Et pour motiver ces mesures radicales, les rues se sont remplies deux jours de suite. Que ce soit à Sydney, Séoul, New York, Paris ou Berlin, des jeunes et des moins jeunes se sont rassemblés pour scander des slogans à tue-tête.

En France seulement, 90 ONG ont appelé à manifester : WWF, Zéro Waste France, Greenpeace, mais aussi 350.org, Amnesty International et Youth for Climate, autour de la figure de Greta Thunberg. Cette marche du 20 septembre, inscrite dans le contexte des Fridays for Future, prouve une fois de plus que si la défiance des jeunes générations envers les institutions a la peau dure, ils sont bien loin de manquer d’engagement. Petit rappel : ces grèves mondiales pour le climat ont mobilisé près de 2 millions d’étudiants dans plus de 200 villes depuis un an.

Mais ce n’est pas tout, puisqu’entre deux panneaux « on préfère sécher plutôt que griller », on pouvait retrouver des entreprises en grève : Levi’s, Ben and Jerry’s, Ecosia, Lush ou encore Patagonia. Le soutient des entreprises à ces grèves pour le climat est sans précédent.

Et bien sûr, Back Market était de la partie.

« Le plastique dans les Kardashian, pas dans les océans »

Un petit atelier dessin le jeudi soir, histoire d’avoir de quoi se pavaner, et le lendemain nous étions dans les rues, pour marcher, protester, chanter… et dire bonjour à Anne Hidalgo.

Alors merci à tous ceux qui ont mis de côté leurs activités quotidiennes pour rejoindre la marche. Parce que la productivité est une notion bien vide de sens sur une planète vide, pour reprendre les mots de notre co-fondateur, Vianney Vaute

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.