Mobile World Congress : ce qu’il faut en retenir

Le Mobile World Congress vient de s’achever à Barcelone et Back Market y était ! 4 jours dédiés au téléphone portable dans tous ses états, on ne pouvait pas rater ça. Voici notre petit résumé de l’événement, en moins de temps qu’il n’en faut pour télécharger une mise à jour d’iOS.

Le come back de Nokia

Jadis marque indétrônable du secteur, la firme finlandaise a perdu de sa superbe depuis que les smartphones ont débarqué… Jusqu’à quasiment disparaître du marché. Pourtant, on éprouve tous une petite dose de regret à l’évocation des mythiques Nokia increvables et indestructibles. Qui se souvient du temps où la batterie de son téléphone durait 5 jours ?
Séchez vos larmes ! La marque a frappé très fort à Barcelone et revient, telle Britney Spears après une désintox : un stand immense, des démos, de la technologie, des innovations comme s’il en pleuvait… Il va falloir compter avec eux à l’avenir.
Leur très gros coup a été l’annonce du retour du 3310. On vous en parlait d’ailleurs en détails ici. Un pari très gonflé à l’heure de la surenchère technologique. Mais en misant sur la nostalgie, les envies de détox numérique et le retour aux fondamentaux, Nokia ne se montre peut-être pas si tête brûlée que ça ; d’autant qu’on a bien compris que le 3310 n’est que la première étape de la stratégie de renouveau de la marque. Affaire à suivre.

Nokia 3310

La toute puissance de la réalité virtuelle

Elle était partout sur le salon, et à toutes les sauces. Si un grand nombre de marques a compris que c’était LA technologie sur laquelle miser, toutes ne parviennent pas à la maîtriser.
Au-delà du gaming, beaucoup de marques misent sur la réalité virtuelle pour des visites, des simulations : les applications sont multiples et parfois surprenantes. Chez Back Market, on s’est quand même éclaté à essayer des casques de toutes sortes et bien sûr, on a joué à ce qui se fait de mieux en termes de gaming en réalité virtuelle. On a toujours l’air aussi stupide avec un machin comme ça sur la tête mais qu’est-ce que c’est fun…

Thibaud

Thibaud, co-fondateur de Back Market

La deuxième vie du téléphone

Y a-t-il une vie après la mort pour les smartphones ? Chez Back Market, ça fait un moment que l’on sait bien que oui ! Nous avons été ravis de constater que ce postulat était de plus en plus admis par les poids lourds du secteur et par de nouveaux acteurs qui se font une belle place (pas moins de dix exposants spécialisés). Beaucoup consacrent une partie non-négligeable de leur activité (et de leur communication) à la réparation, la revente, au reconditionnement. On regrette un peu que le thème n’ait pas été abordé lors du cycle de conférences, mais sans grande surprise, c’est le marché qui oriente les choix de consommation, et les théoriciens qui se réveillent après !
Mais qu’il s’agisse de motivations économiques ou écologiques, l’idée fait son chemin. Notre lutte contre l’obsolescence programmée est de plus en plus partagée et ça, c’est une excellente nouvelle !

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.