8 astuces pour bien vous protéger sur le net

Vous êtes soucieux de protéger vos données personnelles sur internet et vous vous demandez comment vous y prendre ? Back Market vous révèle 8 trucs pour arrêter de diffuser à tous vents des informations potentiellement collectées et revendues par des entreprises sans scrupules. Au-delà des spams et de la publicité intrusive, cela peut mener à un véritable fichage de votre profil.

Mais en préambule, quelles sont les données personnelles qu’on vous chaparde ?

Parmi les données personnelles, il y a celles que vous fournissez de vous-même (inscription à des newsletters, à des jeux, profils de réseaux sociaux ou de sites, emails, données bancaires, éventuelle religion, origine ethnique, état de santé, opinions, likes, partages, commentaires, adhésion à des groupes …) et il y a celles que vous n’avez pas forcément conscience de diffuser (géolocalisation, adresse IP, lieux de connexion, personnes en relation, orientations sexuelles, recherches sur internet, téléchargements …). Les personnes qui récoltent ces informations sont en position de les revendre à n’importe qui, société commerciale ou autre. Avant toute chose, comprenez bien qu’un service est très rarement totalement gratuit : en contrepartie, l’entreprise se sert probablement de vos données pour générer de l’argent.

Pour éviter de diffuser vos datas à gogo, suivez donc ces 8 conseils pour utiliser Internet tout en protégeant votre vie privée.

1. Optez pour l’anonymat

Pour protéger vos connexions, il est possible d’utiliser un VPN (Virtual Private Network ou Réseau Privé Virtuel) qui chiffre votre connexion. Si cette couche de cybersécurité ralentit la connexion, il existe de multiples solutions payantes pour configurer un VPN rapide.
Pour placer une seconde couche de protection, vous pouvez ensuite utilisez Tor (The Onion Router), qui vous procurera un anonymat complet. Il s’agit d’un réseau global décentralisé, aux multiples couches de routeurs par lesquels transitent les communications.

2. Changez de navigateur internet

Les navigateurs des grandes sociétés comme Google et Microsoft (Chrome et Internet Explorer) traitent vos données personnelles à tout bout de champ. En utilisant un navigateur Open Source, vous êtes assurés qu’il ne contient pas de code récupérant vos données à votre insu.

3. Blindez vos emails

Si vous utilisez Gmail, vous pouvez chiffrer vos e-mails à l’aide d’un plugin tel que SecureGmail. Il est également possible d’utiliser un service tiers comme Guerilla Mail pour créer des comptes temporaires. Dans un autre genre, Newmanitymail est un service email permettant de protéger la confidentialité des données.

4. Désintoxiquez-vous de Google

Google truste le marché français, mais il existe des solutions alternatives pour éviter de lui donner gratuitement et sans contrepartie vos informations personnelles. Si vous êtes trop accro à Google, utiliser une extension tampon pour faire transiter vos recherches via un serveur anonyme. Sinon, optez simplement pour un moteur de recherche alternatif comme Qwant, DuckDuckGo, ou encore Ecosia, qui plante des arbres ??.

5. Cryptez vos messages instantanés

Via les applications du type Facebook Messenger ou WhatsApp transitent de nombreuses données personnelles, mais malheureusement ce ne sont pas des modèles d’anonymat. Grâce à un plugin nommé Cryptocat installable sur votre ordinateur et disponible pour les navigateurs Firefox et Tor Browser, vous pouvez crypter toutes vos confidences. Sur votre smartphone, par contre, utilisez plutôt des applications sécurisées comme le célèbre Telegram ou encore ArmorText.

6. Nettoyez vos métadonnées

En ce qui concerne les documents que vous émettez, si vous souhaitez nettoyer leurs métadonnées ou données EXIF, un utilitaire tel que MetaStripper ou encore Doc Scrubber vous sera très utile. Passez à la moulinette vos e-mails, vos documents en format texte ou tableau, ainsi que vos images lorsque vous les produisez vous-même.

 

7. Méfiez-vous des réseaux sociaux

Prenez un peu de temps pour contrôler précisément vos profils sur chaque réseau social que vous utilisez. Un outil tel que Safe Sheperd permet de contrôler votre identité sur le net. Songez aussi à l’éventualité d’user d’une autre identité que votre identité réelle. Ne divulguez pas n’importe quoi, soyez le premier filtre pour éviter la fuite de données personnelles. Consultez la rubrique Facebook intitulée « Privacy basics », l’espace « Confidentialité et Sécurité » sur Instagram, la rubrique « Twitter en toute sécurité ! Les bases » sur Twitter pour trouver les informations afin de protéger votre compte et vos communications.

8. Prenez grand soin de votre e-réputation

Aujourd’hui, n’importe qui et notamment les recruteurs, peut faire une recherche sur le net histoire d’en savoir (beaucoup) plus sur vous que n’en dit votre CV. Cette e-réputation, ou identité numérique, ne reflète pas forcément qui vous êtes réellement. Composée des traces laissées par vous ou par d’autres sur internet de manière volontaire ou non, elle peut avoir une grande influence sur votre recherche d’emploi. Il vous faut donc maîtriser ce que montre de vous réseaux sociaux et Google. L’application gratuite Nothing to Hide permet d’analyser vos différents comptes de réseaux sociaux et d’obtenir une idée de votre e-réputation actuelle. Si vous n’en êtes pas satisfait(e), suivez ses conseils pour modifier de nombreux paramètres de confidentialité. Le site Tracez votre ombre vous aide aussi à analyser vos traces.

 

Sans être parano, et se méfier comme la peste de son clavier, il est toutefois utile de contrôler en toute conscience ce que vous diffusez sur le web. En suivant une ou plusieurs de ces astuces, vous ferez un grand pas vers la protection de vos données personnelles sur internet.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply