Les 10 choses que l’iPhone a tué

L’iPhone a bouleversé nos vies, nos quotidiens, nos relations sociales (et notre compte en banque aussi, coucou l’iPhone 8). A pas feutrés, il a aussi éliminé pas mal d’habitudes et d’objets du quotidien qui, en moins de temps qu’il n’en faut pour télécharger une nouvelle version d’iOS (euh…) se sont retrouvés has been.

Petit tour d’horizon.

Les lecteurs MP3… et l’iPod

C’est le parricide le plus improbable de la techno. En propulsant son iPhone, Apple a carrément enterré son ancêtre l’iPod. A y regarder de plus près, on se rend compte que l’intuition du smartphone résidait déjà dans le lecteur MP3 tactile. Mais pour s’affirmer, il a fallu tuer le père.

Les numéros de téléphone

Il y a 10 ou 15 ans encore, on connaissait le numéro de la maison, celui de mémé et probablement celui de notre amoureux/se par cœur. Aujourd’hui, on n’est même plus sûre de son propre 07. Avant, on avait un répertoire Chipie ou Chevignon et on était au top du style quand on notait le 02 de sa nouvelle BFF rencontrée en colonie. Maintenant, on s’envoie des fiches contact par AirDrop. Fin du Game.

Les plans et cartes (et même les GPS)

Une minute de silence pour les Millenials qui n’ont jamais connu la galère de nuit à chercher le nom d’un patelin improbable sur une carte routière alors qu’il est situé pile sur le pli de ladite carte.

Bonus : on n’a jamais vraiment su comment elle se repliait, cette fichue carte.

Les enregistreurs vocaux

Bon, qui les utilisait vraiment à part les médecins légistes de New York Police Judiciaire qui dictent leur rapport ?

Les présentateurs météo et les programmes ciné

Fini la grand-messe de 20h30 devant le mec qui va décider si ton weekend rimera avec VHS sous la couette ou balade sur la plage. Finie l’hésitation devant le ciné à découvrir les prochaines séances. Maintenant, on s’or-ga-nise ! En 2 appli, j’ai choisi le prochain binge-watching Netflix, j’ai pris nos places pour « Ca » et un Popcorn maxi supplément Xanax. Et la plage, ça sera jeudi prochain.

La spontanéité

Avant, on poussait son pote dans l’eau. On sautait dans la piscine. On piquait un sprint pour attraper le bus. On chahutait avec le petit cousin et on se roulait par terre. Maintenant, avec un SMIC dans la poche, on est tout de suite plus sérieux.

Les appareils photos et caméras

On oublie la gêne ultime d’aller chercher les photos développées d’une soirée arrosée chez le photographe. Oubliées aussi les galères de pellicules (les « 26 poses » pas celles sur ta veste noire). C’est sûr, maintenant, on est tous un peu Helmut Newton ou Henri Cartier-Bresson. En même temps, on peut immortaliser ultra facilement les petits cadeaux de la vie, comme les premiers pas du petit dernier… Ou notre rencontre avec Neymar à la caisse du Super U.

L’ennui

Peu de chance que John Lennon ait composé Imagine en swippant sur Tinder (oh mince Yoko, tu savais pas ?) ou en trainant sur Insta. On a perdu ces moments de solitude en attendant le tram ou un pote en retard. Maintenant, chaque seconde est vampirisée par les vidéos Facebook et les recettes improbables de Pinterest. En attendant maintenant, on sait ce qu’est une Pavlova aux fruits exotiques, et ça, ça  n’a pas de prix.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply